À refaireÀ retravaillerPerfectibleBien !Génial ! Soyez le premier à voter !
Loading...

Chaque jour des millions de personnes se lancent dans un apprentissage en autodidacte, hélas beaucoup abandonnent rapidement également.
Et si des techniques qui fonctionnent avaient été trouvées par des chercheurs pour améliorer la persévérance, la confiance en soi et diminuer drastiquement vos risques d’échouer, les appliqueriez-vous ?

#organisation #developpementpersonnel

Une publication partagée par Sébastien Torres (@les_autodidactes) le

Techniques d'engagement

Le problème, c’est qu’en général, lorsque l’on commence une nouvelle activité, on le fait seul et dans son coin, MAIS CECI EST UNE GRAVE ERREUR JOE, je peux t’appeler JOE? ok je me calme, mais en étant seul, vous passez à côté d’un des moyens les plus puissants pour ne pas abandonner : l’engagement.

Et oui l’humain ainsi fait, lorsqu’il fait des promesses, il essaye de les tenir (cette adage ne s’applique pas aux hommes politiques évidemment :)). Il existe plusieurs techniques d’engagement puissantes que j’ai utilisé dès le début de mes apprentissages et qui ont eux un effet très motivant sur moi. Plus vous les cumulez, plus vous aurez de la résilience, vous ne voudrez rien lâcher, car vous serez engagé auprès d’autres personnes et des gens que vous aimez, et personne ne veut passer pour un petit charlot en rompant ses engagements au bout d’une semaine.

Proches.  Engagez-vous auprès d’un de vos proches (familles, amis) , concrètement expliquez-lui simplement votre projet, et pourquoi ça compte pour vous. Demandez-lui si il/elle accepte de vous soutenir en vous demandant régulièrement ou vous en êtes dans votre apprentissage par exemple !

Partenaire. Trouver un partenaire qui à la même envie que vous et lancez-vous à deux, cela vous permet de vous motiver mutuellement, en plus de renforcer vos liens d’amitié avec cette personne, que du positif ! Si personne dans votre entourage partage votre passion, recherchez sur un groupe Facebook de passionnés ! Les projets c’est comme le sexe, c’est mieux à deux.

Professionnel. Vous pouvez prendre un coach, que vous ne voyez pas forcément autant qu’un professeur privé, mais qui va alimenter votre motivation, et vous accompagnez dans votre apprentissage. 

Financier. C’est dommage, mais l’être humain n’accorde pas assez de valeur à ce qu’on lui offre gratuitement, voyez-vous, si vous aviez payé ce guide 100€ je peux vous assurer que votre attention serait beaucoup plus intense, et que vous appliqueriez ce que je vous conseille. Je le sais pour avoir moi-même payer une formation cette année 2000€ pour créer un site sur internet. Un engagement financier vous rend plus sérieux et plus motivés, car vous n’avez pas envie de vous dire “j’ai gaspillé mon argent, je suis un pigeon finit ».

Annoncez à la terre entière que vous commencez un projet, vous donnera la force de ne pas abandonner !

Motivé, motivé, il faut se motiver ! (8)​

Voici les 10 meilleures techniques de motivation qui ont fonctionné pour moi.

Visualiser les résultats. Vous avez besoin d’imaginer vos résultats, prenez quelques secondes, observez autour de vous tous les objets qui vous entourent… Vous y êtes ? Maintenant prenez conscience que chacun de ses objets avant d’être inventé n’étaient que des pensées dans la tête de leur créateur. Créez votre réalité, si vous ne prenez pas le temps de vous imaginer en train de faire du violon, chanter devant un public, coder un super logiciel, gagner un combat sur un ring de boxe, vous ne tiendrez pas, car toutes ces pensées nourrissent votre cerveau et donnent du sens à ce que vous faite. La première personne qui doit être capable de croire en votre réussite, ce n’est pas vos parents, ni vos amis, c’est vous-mêmes.

Rituels. Je ne parle pas ici de rituels vaudou, bien que je ne remet pas en doute leurs efficacités.   🙄  Des fois, vous aurez envie de tout lâcher : vous n’allez plus avoir la force de faire des efforts, vous n’allez plus progresser, vous n’allez plus croire en vous, mais c’est la vie qui vous teste, c’est maintenant que tout se joue, ne lâchez rien ! Tout le monde passe par là, les plus grands sportifs, les grands musiciens, les acteurs, entrepreneurs tout le monde ! C’est normal, et un bon moyen de lutter contre ces coups de moyen, c’est d’écrire à l’avance une petite recette, que vous appliqueriez quand vous avez besoin. Voici la mienne :

Ecoutez de la musique ça me motive. Ecoutez des musiques qui me donne envie de me surpasser, et surtout faite vous une playlist ! Ainsi vous pourrez vous remotiver en un seul clic.

Danser tout seul. (Lâche-toi personne te regarde :p)

Me rappeler pourquoi ce que je fais est important pour moi. Et pourquoi je ne dois rien lâcher.

Me dire que d’autres personnes sont passées par là. et qu’elles partaient peut-être avec plus de désavantages que moi, pourtant elles ont réussi. TU PEUX LE FAIRE AUSSI.

Faite peut être une pause. Si tout ça ne suffit pas, . C’est simplement que vous n’avez plus aucune énergie.

Vidéo de motivation. Les matins, si vous pouvez, regardez une vidéo qui vous motive de quelqu’un qui vous inspire ! Personnellement, j’aime bien regarder sur YouTube David Laroche, il transmet beaucoup d’énergie positive.

Un petit exemple avec ma vidéo préférée, réalisé par un jeune de 16 ans ! Incroyable, regardez la à la fin de l’article pour vous motiver ! 😉

S’inspirer de personnes qui ont réussi. Imprégnez-vous des gens qui ont réussi à avoir la compétence que vous désirez, en le mettant à place de votre fond d’écran actuelle.

Parlez-vous. Non, je ne cherche pas à créer en vous un début de schizophrénie, mais lorsque j’ai besoin de me remotiver, il m’arrive de parler à voix haute, pourquoi ? Car il est très facile de cacher certaine pensée quand y réfléchit. On ignore une pensée dérangeante, un peu comme on fait semblant de ne pas voir un SDF à qui nous n’avons rien à donner quand nous marchons dans la rue. La stratégie de l’esquive, notre cerveau est très compétent là dedans. Essayez donc maintenant de formuler une réflexion clair sur ce que vous êtes en train de faire et vous allez voir les résultats sont immédiats :

“ok, j’avais dit qu’aujourd’hui ma priorité absolue, c’était d’écrire un article, et je regarde une série depuis plus d’une heure, est-ce que je suis fier de moi? Est-ce que je continue ? “

“Un but ne doit pas toujours être atteint, souvent, il sert juste à nous donner une direction.”Bruce Lee

Techniques d’organisation​

L’erreur d’un autodidacte, c’est de penser que seul la motivation suffit pour apprendre une nouvelle compétence. Hélas, il n’en est rien. Tout l’avantage d’un apprentissage classique, à l’école par exemple, c’est que vous n’avez presque rien à organiser, car c’est le professeur qui s’occupe de tout. Votre programme, étape par étape, le travail à fournir à côté, etc. Vous allez donc devoir assimiler deux ou trois notions pour vous lancer (presque) seul dans un apprentissage.

Objectif clair. Fixer vous des objectifs clairs, et réalistes ! Imaginer des objectifs, pour les réaliser par la suite, il n’y a pas à dire ça stimule ! Vous n’allez sûrement pas accomplir tous vos objectifs, ce n’est pas grave et c’est normal.

Ce décalage vient simplement du fait que, le plus souvent, vous n’avez encore jamais atteint objectifs que vous avez fixé, donc comment pouvez-vous savoir avec certitude que vous y arriverez ? La réponse est simple, vous ne pouvez pas, vous devez le vivre le découvrir.

Programme. Commencez chaque nouvelle session sans rien avoir à imaginer. Bon, ok, c’est pas toujours facile quand on apprend de jauger si notre objectif colle avec réalité, mais vous pouvez vous inspirer des personnes qui ont déjà passer par là, et leur demander comment ils ont fait.

Mode d’organisation. To do liste vs habitudes. Choisissez un mode d’organisation et tenez vous y ! Vous pouvez regarder l’article que j’ai rédigé à ce sujet. 

Et si… Il fallait abandonner ? Spinoza, au secours !

L’abandon est parfois nécessaire, changer de voie pour en prendre une nouvelle qui nous convient plus. Mais comment savoir si je dois abandonner un projet ?

Il faut identifier les raisons pour lesquelles vous souhaitez abandonner.

Pour cela on, vous s’aider en parti de la philosophie de Spinoza avec deux exemples que j’ai personnellement vécu en y appliquant trois critères :

  • Est-ce que ce projet augmente ma puissance, c’est-à-dire qu’il me rend heureux sur tout un tas de rapports, ou au contraire me rend t’il triste en diminuant ma puissance

  • Est-ce que ce projet me rend triste, mais pourrait peut-être, plus tard me rendre heureux ?

  • La raison pour laquelle ce projet me rend triste (diminution de ma puissance) est-elle liée à mon manque de réussite?

La joie est le passage d'une moindre perfection à une perfection plus grande.

1ère expérience : Travailler dans la pâtisserie. Après la troisième, je suis parti faire un CAP dans la pâtisserie.

  • Ce projet augmente ma puissance (joie) en certain point : apprentissage de recette, augmentation de mes compétences de pâtissier.En revanche, il diminue ma puissance (tristesse) sur beaucoup d’autres : rapport au temps (sentiment de perdre mon temps), Rapport de confiance en moi (mon patron me dévalorise), rapport social (plus de vie sociale du fait de mes horaires et le pire rapport à ce que je suis profondément (sentiment de ne pas faire ce pourquoi on est né)
  • Ce projet me rend triste, et je ne vois pas sous quels rapports différents il pourrait finir par me rendre heureux.
  • Non.

Conclusion : je dois abandonner, car ce projet n’est pas fait pour moi, et je n’ai aucune projection de ce projet ou il finira finalement par me rendre heureux.

Il faut abandonner !

Deuxième expérience : Créer une chaîne YouTube. (2016)

  • Ce projet augmente ma puissance (joie) en certain point : j’augmente mes compétences de monteur, d’acteur, cadreur. J’apprends à faire des vidéos sur un sujet qui me passionne. En revanche, il diminue ma puissance (tristesse) sur d’autres : rapport financier (le projet n’ai pas rentable) , rapport de temps (me demande énormément de temps).

  • Oui

  • Oui, si j’avais plus de résultats d’audience et financier, je ne serai pas “triste”.

Conclusion : Ce projet me correspond, mais il me manque un peu plus de réussite, je dois soit suspendre le projet pour le remplacer par un projet qui me rend plus heureux, soit persévérer en changeant peut être mes méthodes ou en me formant davantage.

Conclusion, ne jamais abandonner un projet qui en vaut la peine.

Mettez toutes les chances de votre côté en utilisant des techniques qui fonctionnent, mais lorsque vous empruntez le mauvais chemin, abandonnez ne devient plus un échec mais une nécessité ! Je vous souhaite beaucoup de réussite dans vos projets !

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Découvrez les 7 opportunités qui s'offrent à vous pour obtenir votre indépendance financière en 2018

Découvrez les 7 opportunités qui s'offrent à vous pour obtenir votre indépendance financière en 2018

Je vous offre ce contenu dès maintenant par email ! 

Félicitation vous allez recevoir votre mail contenant les 7 opportunités pour obtenir votre indépendance en 2018

Pin It on Pinterest

Share This